Avoir faim versus avoir envie

Pour beaucoup d’entre nous, la distinction entre les deux n’est pas toujours aisée.
Essayons d’y voir plus clair au travers de deux, trois indices.
La sensation de faim se perçoit sur le plan physique : sensation de vide dans l’estomac, sensation que « ça tire », des gargouillis (« l’estomac crie famine » ;-), souvent on aura une sensation de fatigue voire même certains malaises (nausées, vertiges, …).
Si la sensation de faim est là, il est normal de manger. Peut-être avez-vous sauté un repas, peut-être le repas précédent était trop frugal, peut-être vous avez fourni des efforts physiques supplémentaires ? Si on a faim, s’empêcher de manger n’est pas une solution. Se priver entraîne un ralentissement du métabolisme et donc un stockage plus important dès que l’on se remet à manger. Par ailleurs, se restreindre outre mesure est le plus sûr moyen de manger plus que nécessaire par la suite.
Face à des repas incomplets, on aura tendance à compléter les apports par du chocolat, des glaces, des gâteaux… bref ce qu’on trouvera dans les placards et dans le frigo.
L’envie se joue davantage sur le plan psychologique : l’estomac ne bronche pas mais une force mystérieuse, compulsive nous pousse à manger. Généralement l’envie porte sur un type d’aliment plus précis.

D’où l’importance d’apprendre à être à l’écoute de son corps et de ne pas s’interdire des catégories d’aliment. Plus on s’interdit certains aliments, plus on court le risque d’en développer une envie compulsive par la suite.
Etre à l’écoute de soi, c’est aussi se rendre compte de la corrélation entre nos émotions et notre « envie » de manger.

Que faire s’il s’agit d’une envie ?

Soit vous y céder mais alors en savourant votre choix, avec plaisir et sans culpabilité.
Profitez alors de l’occasion pour réapprendre le goût, les saveurs… ce qui limitera le fait d’engouffrer. Il n’y a rien de mal à s’accorder du plaisir raisonnablement.
Soit vous pouvez attendre 10, 15 minutes en vous concentrant sur autre chose, le fait de postposer peut dans certains cas suffire pour faire passer l’envie.
Utilisez une technique de relaxation ou faites 5 minutes de cohérence cardiaque.
Evitez de sauter des repas, cela freinera aussi le fait d’avoir des envies compulsives.

Alors, dites-moi, avez-vous l’impression de manger le plus souvent par faim ou par envie ?

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer