Alors que faire ? Comment entamer ce processus de réconciliation ?

  • Apprenez à penser les choses autrement et plus positivement, développez des pensées dites « alternatives» et non négatives et péjoratives.
  • Donnez une valeur plus relative au jugement des autres.
  • Apprenez à vous estimer, à vous voir autrement, à être conscient de vos aptitudes, de vos qualités, de votre valeur.
  • Mettez en avant vos points forts plutôt que de vouloir cacher vos points faibles.
  • Il est essentiel de valoriser son corps, dans l’intimité à l’autre, dans l’intimité à soi, en le massant, en se donnant du plaisir, en prenant soin de sa peau, en prenant plaisir à s’habiller…
  • Apprenez à accepter les compliments, à vous percevoir comme étant désirable.
  • On connaît mieux son corps lorsqu’on laisse l’autre y accéder: c’est-à-dire le regarder, le valoriser, le complimenter, l’aimer.
  • Arrêtez de réduire le corps à une dimension mathématique de l’esprit, ce dernier calculant les calories qu’il est prêt à lui accorder et pas un gramme de plus.
  • Stop avec le terrorisme alimentaire! Ne pas s’interdire mais se mettre des limites…c’est éviter la loi du tout ou rien et conserver un bon équilibre ! Un repas festif ne suffit pas à déséquilibrer tout votre corps ! Le corps est complexe! Les dépenses énergétiques peuvent varier d’un jour à l’autre.
  • Le contexte de pesée n’est jamais le même, et il est non seulement normal mais inévitable que le poids varie et même parfois de plusieurs centaines de gramme; ne courez pas après un chiffre unique… qui n’existe pas.
  • Aucun aliment ne fait grossir en soi! Ce sont les proportions prises qui peuvent faire prendre du poids!
  • Surtout ne pas viser que la perte de poids ! C’est le meilleur moyen d’en prendre! Les restrictions n’engendrent que des frustrations et les frustrations des pulsions… et vous entretenez le cercle vicieux des restrictions et des crises de compulsions, aussi préjudiciable à votre corps qu’à votre tête.
  • Pratiquez le sport de façon régulière mais douce et non pas à outrance.
  • Prêtez attention à vos sensations et aux sensations agréables de la nourriture quand vous mangez.
  • Prenez le temps de mastiquer, de savourer.
  • Mangez lentement.
  • Prenez au moins trois repas.
  • Mangez « conscient», dans le calme. Un repas sur le pouce, avalé à toute vitesse ou en occupant son esprit à autre chose n’est pas un repas pris dans de bonnes conditions; on y prend alors peu plaisir. Résultat: plaisir manquant, frustration présente et … risque de crise !
  • Soyez prêt(e) à accepter un écart par rapport à la norme de beauté idéale, valorisez certaines parties de votre corps.
  • Faites la liste de vos qualités et relisez-la tous les jours… si vous avez du mal à la faire demandez à vos proches, vous serz agréablement surpris(e) 😉
  • Faites vous plaisir : qu’est-ce qui vous fait du bien, qu’est-ce qui vous détend ? … et planifiez ces moments dans votre agenda.

Pour voir l’article complet, cliquez ici : article Tout est possible, « se réconcilier avec son corps »

Partagez avec nous le premier petit pas que vous comptez mettre en route !

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer