Les 7 clés incontournables pour garder naturellement son poids d’équilibre : Clé N°5 : Gardez un large choix et ne bannissez pas vos aliments préférés

Bon d’accord, ça ressemble au paradis vu comme ça…

Et pourtant…Ce n’est pas le type d’aliments que vous mangez qui pose le plus problème ! Si vous partez d’une vraie faim et que vous vous arrêtez à la satisfaction et non à la saturation, ce n’est plus un souci.

Évidemment si vous avez mis dans la section « interdits » vos aliments préférés depuis un certain temps, la reprise peut être un peu compulsive mais très vite votre corps retournera à un certain équilibre pour autant que vous l’écoutiez attentivement.

1. Ne laissez plus certains mythes vous guider

Une croyance très commune est que sans graisse on ne peut pas prendre de poids.

Ah oui ?

Comment expliquer alors que nos éleveurs engraissent leurs animaux avec du blé et du maïs ? Le blé et le maïs ne sont pas imbibés de graisses pourtant ?

Comment expliquer que certaines personnes devenues végétariennes prennent malgré tout du poids ?

Comment expliquer que les « Sumo » sont si costauds en se nourrissant de riz et de légumes ?

Comment expliquer que les ours et les éléphants, en étant herbivores ,ont autant de graisses dans le corps ?

Comment expliquer la silhouette svelte des léopards alors que ce sont des carnivores par excellence ?

Si vous mangez trop et au mauvais moment, quel que soit ce que vous mangez, vous grossirez !

Manger sans faim de départ  amène les nutriments à s’accumuler sous forme de graisses.

Manger jusqu’à saturation entraîne le même effet !

2. Comment expliquer ce phénomène ?

Si vous vous orientez vers des aliments plus consistants et plus riches en calories mais que vous écoutez et suivez les sensations de votre corps, la satisfaction et la satiété viendront beaucoup plus vite, vous empêchant ainsi de surconsommer. Vous allez donc manger moins de ce type d’aliments et moins souvent.

Si vous vous tournez vers des choses légères, vous allez devoir en manger plus et plus régulièrement avant d’obtenir satisfaction.

En bref, le bilan calorique sera le même ! D’où le piège des produits « light » et la tendance à en prendre un peu plus.

Un corps qui a réellement faim a besoin de carburant et ce que vous consommez alors va directement être utilisé par votre métabolisme. Si vous vous arrêtez aux signaux de satiété, rien ne sera stocké, tout sera utilisé.

Pour rappel (voir clé numéro 3 sur les signaux de la faim) : n’attendez pas non plus d’être affamé(e) sinon vous allez aussi engloutir sans prêter attention à  votre corps.

3. La preuve en est : la multitude de régimes qui défilent dans les magazines !

Il y a les régimes bananes (pourtant très sucrées !).

Il y les régimes où graisses et protéines sont à l’honneur pour autant que vous ne mangiez pas d’hydrates de carbone.

Il y a les régimes où tout est permis tant que c’est dissocié.

Il y les régimes où tout est autorisé en se limitant à un seuil de calories précis par jour.

Il y les régimes où tout est possible mais seulement dans des heures déterminées.

Le temps est maintenant venu du régime où vous pouvez manger de tout mais seulement entre faim et satiété ! 😉

4. Le danger des privations :

Je sais que je l’ai déjà mentionné plus d’une fois dans mes articles, mais je récidive :

  • Le manque crée l’envie.
  • L’interdit titille le désir et a un pouvoir incroyable sur nous.
  • La privation prépare le terrain à la compulsion.
  • Ce que l’on ne peut pas obtenir peut devenir obsessionnel et tourner en boucle dans notre tête.
  • La nourriture médiocre, light ou sans goût conduit à la suralimentation : on n’est jamais satisfait de ce que l’on ne désire pas vraiment !
  • La culpabilité empêche la satisfaction. Sans compter que « foutu pour foutu », on a tendance à en rajouter une couche pour se punir.

En bref, tout ça pour rien !

Je dirais même que toutes ces stratégies constituent la meilleure façon de grossir.

Alors ne vous privez plus jamais, donnez-vous la permission de manger de tout, en conscience, en prenant le temps d’écouter votre corps et avec plaisir !

5. Savourer en toute conscience !

  • Choisissez des mets gouteux et de qualité !
  • Prenez le temps de vous installer confortablement.
  • Prenez chaque bouchée en lui accordant toute votre attention et en donnant à chacun de vos sens sa dose de plaisir.
  • Attendez d’avoir bien dégusté votre bouchée jusqu’au bout avant de passer à la suivante.
  • Arrêtez dès que vous êtes satisfait(e) et encore léger(e)

Si vous avez dépassé la limite, pas la peine de vous flageller : attendez que tout soit évacué et d’avoir vraiment faim avant de remanger. Pas la peine de manger au repas suivant juste parce que c’est l’heure habituelle. Pas le peine non plus de dire que vous ne mangerez plus jamais de ce type de nourriture.

Soyez rassuré(e), il n’y aura pas de signal de faim tant que vous n’aurez pas brûlé le stock précédent.

Ayez de tout chez vous !

Maintenant si cela vous effraie, commencez par un aliment à la fois.

Soyons réaliste, si vous avez 20 tablettes de chocolat à la maison et si celles-ci sont autorisées, vous en aurez vite marre.

 

6. Votre tâche cette semaine :

La même que pour la clé numéro 4

+

Avoir votre aliment préféré à proximité.

Profiter d’une de vos vraies faims pour le manger en toute conscience et avec plaisir.

Et si vous avez encore des doutes, faites le bilan de tous les régimes déjà effectués dans votre vie et repensez à leurs résultats à moyen terme : Avez-vous regagné le poids perdu voire même plus ? Si oui arrêtez de refaire les mêmes erreurs 😉

Conclusion :  

Ce n’est pas ce que vous mangez qui fait monter la balance, c’est la quantité de nourriture et la façon dont vous prenez vos repas qui pose de sérieux soucis. En soi, le corps sait exactement ce dont il a besoin, à quel moment et en quelle quantité : si vous écoutez et respectez vos sensations corporelles avant et après le repas, le nombre de calories prises sera juste ce dont vous avez besoin.

Vous pouvez perdre du poids en mangeant une pâtisserie mais juste à votre faim ; comme vous pouvez en prendre en mangeant des légumes jusqu’à saturation. Tout est une question d’écoute, de pondération et d’équilibre.

En résumé, entre faim et satiété tout est ok !

Je vous souhaite une douce semaine à l’écoute de vous-même !

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer